MECANIA.ORG

LA SÉRIE GOLDSPRINT

Les duels de Goldsprint sont des épreuves cyclistes de vitesse sur des rouleaux d’entraînement. Ils sont incontournables dans les événements des coursier·ère·s à vélo. Habituellement ces compétitions utilisent des interfaces numériques pour calculer l’avancée de chaque coureur·reuse. 

Le Blacksprint lors d’un événement au Chauffage Compris en 2012.

BLACKSPRINT

L’envie de réaliser un goldsprint 100% mécanique était le point de départ du concept du Blacksprint réalisé en 2012. Deux vélos disposés sur des rouleaux d’entraînement sont connectés par des courroies à une tige fileté qui tourne sur elle-même. Le long de cette dernière, une figurine va s’avancer et finalement atteindre le système indiquant le vainqueur.

L’Ironsprint lors de l’inauguration du Festival MarionNEtte en 2015.

IRONSPRINT

Le défi de l’Ironsprint est d’apporter une résistance variable selon la montée ou la descente de cols de montagne. Le profil de la course est visible dans la partie centrale de la sculpture. Des figurines vont indiquer l’avancée de chaque coureur·euse et déclencher un mécanisme comprenant des boules de pétanque qui vont remplir et vider une roue à aube pour créer une résistance au pédalage.

Le Blackwater à Porteous à Genève en 2019.

BLACKWATER

Le Blackwater est la première machine à posséder un différentiel de voiture au sein de son mécanisme. L’utilisation de cette fascinante pièce automobile permet une nouvelle manière de montrer l’avancée du duel. Ici la distance n’est plus mesurée mais la différence entre les coureur·reuse·s. Ce qui signifie que lorsque les deux participant·e·s pédalent à la même cadence de pédalage, rien ne se passe. Mais lorsqu’un·e prend le dessus, un indicateur va tourner vers l’opposant et punir le·la perdant·e.

Le Showersprint lors des Championnats suisses de coursiers·ères à vélo SUICMC 2019 à Zurich en 2019.

SHOWERSPRINT

Le Showersprint est la seconde machine à accueillir un différentiel de voiture. C’est le système d’indication du duel qui diffère. Ici trois bidons d’eau vont se déplacer horizontalement dans la direction du·de la coureur·reuse moins rapide. Cette “cuisse de fer” ne s’arrête qu’au bout des trois bidons d’eau renversés.